Claudine et son fils Sébastien, éleveurs bio de vaches limousines à Orgnac-sur-Vézère (19)

Claudine et Sébastien sont à la tête de la GAEC de Rouffignac. Derrière cet acronyme signifiant “Groupement agricole d’exploitation en commun”, la famille SAGNE veille sur tout un cheptel de vaches et veaux limousins.

C’est à Orgnac-sur-Vézère que se trouve leur exploitation familiale. Claudine a créé la ferme en 1980, avec son époux. À l’époque, tous deux cultivaient des pommes sur 110 hectares. Les vergers étaient alors exploités comme tout élevage conventionnel, c’est-à-dire en ayant recours à des traitements. Herbicides, insecticides et autres pesticides ont touché le mari de Claudine. Il est tombé malade suite à la surexposition aux divers produits chimiques utilisés sur l’exploitation.

Conversion à l'agriculture biologique

Cet événement secoue la famille corrézienne. Claudine ne laisse cependant pas dériver l’exploitation. Au contraire, aux côtés de son fils Sébastien, elle insuffle une nouvelle vie à la ferme de Rouffignac. En 2015, les pesticides prennent un aller sans retour pour la station de recyclage. Les pommiers disparaissent, les terres respirent et se parent d’un manteau de verdure plein de vie. L’heure est venue de passer à un mode d’agriculture plus responsable, sain et durable. L’agriculture biologique prend ses quartiers dans la ferme de Claudine et Sébastien !

La famille ne produit plus de pommes. Elle s’occupe désormais d’êtres vivants d’un autre genre… Le genre bovidé, avec quatre jambes, une robe brune et un goût prononcé pour l’herbe des prairies. Vous voyez de qui nous parlons ? Les vaches limousines font leur entrée à la ferme de Rouffignac !

Aujourd’hui, 115 vaches limousines et 50 veaux limousins ont investi les 90 hectares de prairies. Cela représente 123 terrains de football ! Autant dire que le cheptel ne risque pas de se marcher sur les sabots.

Qu’en est-il des 20 hectares restants ? Nos éleveurs corréziens les ont changés en cultures, toujours bio, évidemment. Ces champs céréaliers n’ont pour unique but que de nourrir le troupeau présent sur l’exploitation.

Je suis très proche de mes animaux. Mes animaux, c'est ma vie.

Claudine SAGNE - GAEC du Rouffignac

Bien-être animal, maître-mot de la famille

Bien sûr, les animaux ont besoin de soins, comme tout être vivant. Engagés dans une démarche d’agriculture biologique, Claudine et Sébastien n’utilisent pas les mêmes méthodes que les éleveurs conventionnels. Chez eux, les animaux sont bichonnés aux médecines douces. Homéopathie, phytothérapie ou encore aromathérapie sont maîtrisées par la famille sur le bout des doigts.

Les médecines douces ont l’avantage d’être tout d’abord plus économiques pour les éleveurs. Ensuite, elles ont un impact sur la santé des animaux nettement plus positif que leurs consœurs en allopathie. Les antibiotiques n’étant pas distribués à tour de bras, les effets sont également bénéfiques sur le consommateur. Pas d’antibiotiques ou de pesticides dans son assiette !

Chaque jour, la famille fait le tour de son troupeau. Celui-ci est bien plus loquace que les pommiers ! Les ruminants sont libres de paître dans un cadre champêtre correspondant parfaitement à leurs besoins. Forcément, ça rend heureux ! Claudine et Sébastien ne se lassent pas de prendre soin de leurs bêtes. Comme Claudine le dit si bien : “Mes animaux, c’est ma vie”.

Une ferme respectueuse de l'environnement

D’un point de vue environnemental, ils ont mis en place des panneaux photovoltaïques pour produire de l’énergie renouvelable. Ainsi, la consommation d’énergie de l’exploitation est mesurée. Dans un esprit d’équilibre environnemental, ils ont également mis en place un forage pour capter l’eau souterraine. Celle-ci permet aux vaches et veaux de s’abreuver d’une eau naturellement filtrée par les couches de roches. L’eau du réseau conventionnel, elles ne connaissent pas !

La gestion naturelle des prairies et cultures a permis la reconstruction d’une biodiversité riche. Dans les prairies, des fleurs sauvages ravissent les papilles des vaches et de leurs petits. Dans les cultures, les insectes fourmillent et témoignent d’un sol en pleine santé.

La transmission, héritage pour un monde plus sain

Claudine et Sébastien se sentent trop éloignés du consommateur et aimeraient pouvoir échanger avec lui. Aussi, ils ont naturellement rejoint le collectif d’éleveurs bio de Nouvelle-Aquitaine, la SCA le Pré Vert. Cela leur a permis d’être intégrés au capital d’Envoie du Steak, et de bénéficier d’une meilleure proximité avec nous, mais aussi avec vous !

Ils adorent également faire des visites pédagogiques pour faire découvrir leur ferme et leurs méthodes de travail. Dans cette idée de rapprochement, ils ont un projet de gîte à la ferme.

Si vous passez près d’Orgnac-sur-Vézère, en Corrèze, ouvrez l’oeil. Si vous apercevez des vaches lézardant au soleil dans une prairie sans fin, il s’agit surement de la ferme de Rouffignac !

Inviter et gagner !

X
Inscrivez-vous pour commencer à partager votre lien de parrainage
Inscrivez-vous